Archives par étiquette : Bizes-Minervois (11)

Mercredi 8 mai 2024 – Trou du Cap Maurel – Bize-Minervois (11)

Mercredi 8 mai 2024

Spéléo, désobstruction

Trou du Cap Maurel, Bize-Minervois

Participants :

ITP, SCM et GPS : Jean-Noël D.

Spéléo Corbières Minervois : Thomas C., Michel G., Véronique M., Damien G., Annick et Arnaud S.

Gruissan Prospection Spéléo : André MO.

Gente canine : Bosco

TPSurface et sous terre (– 6 m…) : sept heures

Cap Maurel, Épisode 7

Cap Maurel avait été délaissé depuis le 13 mars dernier mais comme les chantiers ne manquent pas c’est normal… Lors du stage topo rdv est pris pour une séance à Bize. Beau temps un peu venté. Une bonne équipe de sept désobeurs c’est efficace.

La cavité est maintenant protégée par une palette installée par l’adjoint au maire. Le foyer et sa grille sont en place on peut se mettre au taf. En premier gamatter ce qui reste du dernier tir. L’espoir de suite est toujours présent. La fracture se poursuit sur la gauche et « semble » s’élargir. Les « parlementations » aux pailles sont efficaces, graviers et blocs s’accumulent sur le tas.

C’est l’heure des agapes, les victuailles ne manqueront pas – pâté de chevreuil d’André, saucisse, merguez, Rustique°, gâteaux, bières à la cerise et quelques bouteilles.

Retour au fond du trou. On n’est pas trop de cinq pour tirer les gamates. La jeune génération, Arnaud prend les choses en mains et manie avec force et dextérité massette et burin. La relève est là.

Pas un franc élargissement, plutôt très modeste mais une suite apparemment vers le bas et un courant d’air. De quoi y revenir.

JND

Mercredi 13 mars 2024 – Trou du Cap Maurel – Bize Minervois

Mercredi 13 mars 2024

Spéléo, désobstruction

Trou du Cap Maurel, Bize-Minervois (11)

ITP et Spéléo Corbières Minervois : Jean-Noël D.

Spéléo Corbières Minervois : Christian A., Jean-Michel E., Michel G., Véronique M.

Gente canine : Bosco

TPSurface et sous terre (– 6 m…) : sept heures

Cap Maurel, Épisode 6

Les désob’ se suivent et se ressemblent. Reconnaissons qu’ils ont de la constance, car l’espoir est faible, une fracture de 10 cm qui souffle par intermittence ! Mais l’accès est facile, les conditions de piquenique super et un potentiel de -100 m.

Nous commençons par vider tous les déblais de la sortie précédente en commençant par les gravettes et les fines, ce qui nous permet d’extraire les lames et les gros blocs sous-jacents. Une fois tout nettoyé, une demi-géode apparait en partie basse, fortement concrétionnée se prolongeant à l’horizontale au pied de la fissure.

Une « parlementation »* est faite avant le repas. Une fois ressorti, la braise étant à point, Jean-Michel cherche le paquet de merguez qu’il avait laissé en hauteur dans un arbuste à l’abri des prédateurs à poils ou à plumes. Horreur, malheur, il a disparu ! ! L’équipe de surface qui en avait la garde n’a rien vu… Mais Bosco est bien trop tranquille pour être honnête, il semble particulièrement repu ! Une recherche circonvolutive de Jean-Noël permet de retrouver l’emballage défoncé… Bref ce sera la demi-disette avec seulement 4 litres de minestrone, de la saucisse sèche, des rillettes, un Rustique à la braise avec mouillettes, biscuits fourrés, chocolat le tout poussé par un cubi de rouge, quelle misère !

Gamattage le reste de l’après-midi, pour finir sur une nouvelle « parlementation » particulièrement foudroyante. Bravant les effluves de CO2, Jean-Michel descend se rendre compte et remonte avec un grand sourire : cela continue et s élargit, 1 m ! On n’y croit pas plus que cela, il est un peu de Tarascon, mais cela motive l’équipe pour l’épisode 7.

*Note : en langage local, une « parlementation » est ce que nous avons appelé par euphémisme les c…..s ou pailles voire c…..u

JM/JND

Mardi 30 janvier 2024 – Trou du Cap Maurel – Bize Minervois (11)

Mardi 30 janvier 2024

Spéléo, désob’

Trou du Cap Maurel, Bize Minervois (11)

Participants

ITP / Spéléo Corbières Minervois / Gruissan Prospection Spéléo : Jean-Noël D.

Spéléo Corbières Minervois : Christian A., Christophe B., Dominique B., Laurent R.

Gente canine : Blondie, Bosco, Paty

Cap Maurel Épisode 5

TPST : six heures (avec rotation des équipes)

Cap Maurel c’est un peu comme Suterratta — une époque où les topis s’acharnaient à faire de la désob’, trente sorties en 14 ans ! Ici ils savent aussi être persévérants, on en est à la sortie N°5 mais pour le Trou des Vents d’Anges qui descend à 250 m ce fut plus de 64 sorties désob’.

Il faut dire que le coin est sympa, facile d’accès, à 5 mn de la voiture (piste accessible à tous véhicules), un bel espace pour le pique-nique abrité du vent et une zone de désob’ accessible par un P5. Qui est maintenant équipé d’une échelle souple, plus pratique que la corde mais on en a en projet de sceller quelques barreaux qui simplifieront encore plus la descente.

Regroupement sur place vers 10 h 30, mise en place de l’échelle, de la corde de traction ; le premier boulot sera de sortir les gravats issus du tir de la dernière visite. À l’extérieur c’est l’allumage du feu pour le barbecue. L’organisation est rôdée, trois en bas pour casser les blocs et deux pour remplir les gamates et en haut deux à la traction et vidage des gamates. Rapidement le tas grandit avec des beaux blocs de calcaire blanc.

La noria est interrompue par la nécessité de faire deux tirs. La densité du calcaire permet d’utiliser les crayons.

Les estomacs crient famine, les braises sont chaudes, on passe aux agapes dignes des spuntinu topinesques. Charcuterie, saucisse grillée, Rustique à la braise bien coulant…, gâteaux, le tout avec un muscat Petit Grain puis un minervois 12 mois d’âge…

L’heure de la reprise a sonné, la noria reprend. Vers 16 heures les bras commencent à fatiguer, c’est l’heure du bilan. On a avancé d’au moins 3 m à l’horizontale, la zone de désob’ est confortable. Le courant d’air est bien là, pas très puissant mais il sort d’une fracture verticale de 10 cm de large ! Cela semble continuer, les avis sont partagés…

Pour terminer en beauté, Christophe met en place de quoi faire un beau tir au cordeau. Le bruit puis la fumée qui sortira du trou sont impressionnants. Il y aura pas mal de gamates à tirer la prochaine fois, car c’est décidé on reviendra !

JND

Mercredi 10 janvier 2024 – Trou du Cap Maurel – Bize Minervois (11)

Mercredi 10 janvier 2024
Spéléo, désobstruction
Trou du Cap Maurel, Bize-Minervois (11)

Participants
ITP / Spéléo Corbières Minervois  / Gruissan Prospection Spéléo : Jean-Noël D.
Spéléo Corbières Minervois : Christophe B., Jean-Michel E., Dominique B., Michel G., Laurent R., Olivia
Gente canine : Bosco, Cathy

TPSurface et sous terre (– 6 m…) : cinq heures

Multicarte de clubs spéléos dans l’Aude, cette fois c’est une sortie programmée par le SCM où je suis licencié cette année. Le programme ? eh bien de la désob’, c’est vraiment leur ADN ! Retour au Trou du Cap Maurel visité le 5 novembre dernier ; le 26 décembre Christophe et Jean-Michel avaient bien bossé : « Souffle puissant et chaud. Nous attaquons pleins d’énergies (3 accus) le paillage du fond : du 8, du 10, du renforcé au jaune, etc. Après deux séries de ‟caresses” toute la zone est démontée à la pince ‟monseigneur” jusqu’au décapage de la roche compacte. La fissure continue à l’horizontale et pourrait déboucher assez vite. Mais il faudra avant évacuer tous les gravats. »

Premier boulot dégager les gravats de tirs de la dernière sortie, ce sera celui de Michel, JM et Olivia arrivés sur place vers 10 heures. Mais avant il faut préparer le chantier, notamment protéger l’entrée de la pluie fine qui s’est invitée et allumer le feu. La descente se fera par une échelle de 5 m, plus pratique que le baudard.

Le reste de l’équipe est sur place vers 11 heures. La pluie a cessé et le temps est même doux. On se met immédiatement à la tâche. La chaîne est vite constituée : un au front de taille, deux derrière en fond de trou pour casser les blocs et remplir les gamates, un en haut de puits pour dévier la corde, un qui tire à la poulie et un qui vide, efficace ! Le tas de gravats augmente à vue d’œil. Du beau calcaire blanc bien compact. Quelques pailles renforcées au jaune, cela décape ! Le trou souffle toujours autant, la fumée s’évacue vite. En fond de trou c’est l’étuve encore plus de 17° C.

Bon c’est l’heure des agapes. Ce sera un repas digne des sorties topinesques. JM a fait réchauffer la cocotte-minute de garbure (la soupe au choux et confit de canard et saucisse, d’origine béarnaise) – un délice -, puis pâté au piment d’Espellete, saucisse fraîche grillée, galette des rois et far breton aux pruneaux et aux dattes (il faut innover). Quelques bouteilles viendront faire couler le tout : Gewurztraminer (issu du minervois, eh oui !), Corbières et un pétillant de Touraine.

Bien repue la chaîne se reconstitue, on tourne sur plusieurs postes. Le tas continue à monter. Vers 15 heures, visite d’un adjoint au maire de Bize, qui avait indiqué le trou au SCM. En fait le trou avait fait l’objet, il y a plusieurs années, d’un début de désob’ (un tas de gravats recouvert d’humus en est la preuve) semble-t-il par un club de Narbonne mais un conflit avec les chasseurs locaux avait fait cesser les travaux (les chasseurs rebouchaient le trou après le passage des spéléos…). Suivant l’évolution de la désob’ il sera envisagé de fermer l’entrée par un cadre métallique. On apprend également que lors des travaux de forage pour installer une antenne au sommet de la colline à 222 m, les terrassiers avaient traversé de nombreux vides.

Petite visite au front de taille qui a sacrément avancé par rapport au mois de novembre, c’est un vrai début de galerie qui a été creusé, la suite est une fissure verticale étroite qui souffle toujours… Un dernier coup de jaune et il faut songer à ranger. La pluie annoncée pour 18 heures a pris un peu d’avance, quelques gouttes quand on quitte le chantier vers 17 heures.

Retour prochain, c’est prometteur.

JND

Dimanche 5 novembre 2023 – Trou du Cap Maurel – Bizes-Minervois

Dimanche 5 novembre 2023
Spéléo, désob’
Trou du Cap Maurel, Bize-Minervois (11)

Participants
ITP/Spéléo Corbières Minervois : Jean-Noël D.
Spéléo Corbières Minervois : Christophe B., Dominique B., Michel G., Olivia
ITP : Véronique M.
Gente canine : Bosco

TPST : une bonne heure en plusieurs épisodes

On revient aux fondamentaux de la spéléologie locale, la désob’ ! Un trou souffleur avait été indiqué aux amis du SCM par un habitant de Bizes-Minervois. Situé sur la colline calcaire entre Bize-Minervois et Argeliers. On n’est pas bien haut à 170 m mais la couche calcaire peut laisser espérer un beau réseau. De plus c’est à une dizaine de kilomètres de notre domicile.

Accessible par une belle piste forestière puis 5 mn de marche à plat ! Malgré les fortes rafales de vent, on était relativement à l’abri sous les pins et au soleil toute la journée. Belle entrée de 2×0.60 m, un puits de 5 m, cela ressemble à Cast.1. Au fond une petite salle et une fissure d’où sort un beau courant d’air.

Michel équipe la descente et on se relaiera pour les tirs et sortir les gamates, un bon mètre-cube de calcaires lacustres. Le trou continue de souffler fortement, avec 0,24 % de CO2 au fond pour 17,8°C et 95 % d’humidité.

C’est l’heure des agapes, mais une seule bouteille, pour 6 !

Après plusieurs salves de tirs, on dégage le départ d’une fissure verticale où les cailloux rebondissent. À poursuivre prochainement. Au retour, découverte d’une fissure en bord de piste, elle aspire fortement (600 m et 30 m de dénivelé entre les deux), peut-être une entrée basse ?

Chr. B., JND

IMG 0008 (1) (1) (1)
« de 13 »