Archives par étiquette : Descente

Samedi 23 décembre 2023 – Canyons du Bucatoggio – San Nicolao

Samedi 23 décembre 2023
Canyon du Bucatoggio, San Nicolao

Participants
ITP : Antoine B., Christophe C., Adriana D., Antonio E. G., Benoît R., Franck Z,

TPEC : 3h00
Niveau : V3A3II

L’idée de faire en canyon en costume de Père Noël n’est pas innovante, mais elle a le mérite de nous faire sourire et de laisser de bons souvenirs.

C’est donc dans l’esprit d’effectuer un bon délire qu’une poignée de six Topi’s se donnent rendez-vous pour effectuer cette descente dans cette tenue pour le moins inhabituelle (et contraignante).

Le briefing commence par une pause café et chocolat chaud à ‘’Licone Café’’. Le groupe se met en route aux alentours de 09h30. Le véhicule d’Anto est laissé à l’arrivée, et effectuons la navette avec le véhicule d’Antonio jusqu’au point de départ, vêtus de nos néoprènes.

L’effet Père Noël est garantie, les quelques sportifs passant par là se retournent sur notre groupe. Une joggeuse, amusée, nous prendra même en photo.

Il fait frais mais le ciel est clair et le soleil brille.

Il est temps de se mettre à l’eau… Cette dernière pénètre doucement dans la combi : elle est gelée !!!
Anto et Franck équipent la première cascade puis Antonio et Franck la seconde. Nous ne traînons pas, malgré les pauses photos. Le port de nombreuses couches sous la néoprène est appréciable lors des passages dans les biefs.

La tenue de Père Noël se désagrège au fur et mesure de la descente. La barbe d’Antonio se coincera dans le descendeur, celle de Franck finira dans le kit. La descente se poursuit et se termine sans incident. Nous avons tous la banane comme de vrais gosses. Au final la température clémente de cette journée nous a préservé du froid. Le traditionnel spuntinu sera dévoré sur le pont génois et nous regagnons nos pénates aux alentours de 16h30.

Franck Z.

WhatsApp-Image-2023-12-24-at-11.20.44-1
« de 22 »

Dimanche 9 juillet 2023 – Canyon de La Ruda, Corscia

Dimanche 9 juillet 2023
Canyon, descente
La Ruda, Corscia

Participants
ITP :
Antoine B, Franck Z

Cette descente, décidée tardivement (la veille), n’a pas eu le succès mérité, La Ruda fait pourtant partie des belles classiques de notre région.

Rendez-vous traditionnel au PN4, Anto rejoint Franck, et font route jusqu’au « Carré d’AS » pour le café et le briefing de la journée.

Nous arrivons sur le parking vide de touristes ou autres canyoneurs et attaquons le chemin aux alentours de 9h20. Le sentier est toujours propre et bien marqué. La première demi-heure de marche est difficile sous un soleil de plomb. La chaleur met à rude épreuve les organismes, heureusement des passages à l’ombre permettent de marquer quelques pauses. Nous en profitons pour faire de la botanique. A un petit rythme,le pont Sottano est atteint en 1h00.

Il y a de l’eau ! Ce qui annonce une belle descente. Après une préparation rapide, nous nous mettons à l’eau vers 10h40.

La descente se fait tranquillement, la 17 mètres est arrosée. Nous testons quelques petits sauts sur le parcours.

Le mythique saut de « 11m » qui n’en mesure que 8 (voir compte-rendu du 24/07/2022) ne sera pas sauté. Nous continuons dans la rivière afin de profiter des dernières vasques d’eau fraîche jusqu’au pont.

Le canyon est descendu en 2h30.

Le déjeuner est consommé au bord l’eau à une trentaine de mètres de l’arrivée. A l’issue, nous regagnerons Bastia après une courte sieste.

Franck

Samedi 27 Mai 2023 – Ruisseau de Macini – San-Gavino-di-Fiumorbo

Samedi 27 Mai 2023
Initiation canyon
Macini, San-Gavino-di-Fiumorbo

Participants
ITP : Antoine B., Yorick S., Benoit.R

Cotation : v4 a2 II
TPEC : 4h00

Photos

Sortie prévue depuis 3 semaines, il manquait plus qu’une excellente météo pour faire ce Canyon dans la région de Ghisonaccia, entre ces 3 semaines la météo était peu favorable, le week dernier était pluvieux, et, me semble-t-il, qu’il a encore un peu plu dans la semaine, on s’attendait, surtout Antoine, à un canyon avec un beau débit. Grand soleil en ce Samedi, le temps parfait pour cette journée.

Parti de Bastia à 7h30, en ayant récupéré au passage Antoine chez lui, puis, direction Arena pour rejoindre Yorick à l’Otentik (pas de fautes d’orthographe, il s’agit bien du nom de la boulangerie). Yorick nous rejoint, un café et hop top départ pour Ghisonaccia avec la voiture de Yorick.

Arrivé au canyon vers 10h, Antoine reconnait un visage familier sur le parking, il s’agit de Alex accompagné de Luca, membres de Corse Canyon avec 1 initié qui vont faire eux aussi le Ruisseau de Macini, nous entendons tous au loin le débit du Canyon, “Ahhh là il y a du débit !!”

On se met en tenue légère (torse-nue, short), parti pour une marche d’approche de 30-45 min.

Arrivé sur site, on se change, on voit le débit d’eau, Antoine visiblement ravi, Yorick aussi, moi dans ma tête ( “”””heuu je ne sais pas c’est ma première ????”””), Antoine équipe la première descente de 20 mètres (je crois), Yorick descend en premier, ensuite moi accompagné de près par Antoine pour m’assurer. L’eau était fraîche, mais ça allait avec les combinaisons :).

Ensuite de la progression aquatique, quelques sauts, au nombre de deux sur le passage avant la descente du C50,

Antoine installe la main courante afin que Yorick et moi puissions le rejoindre au niveau de la C50 pour descendre, Antoine équipe la ligne et Yorick descend en premier avec l’autre moitié de corde pour descendre à deux, Antoine m’accompagne de nouveau, la vue de la chute d’eau contre la paroi est génial, on se prend une belle douche, la descente s’est faite tranquillement, histoire de prendre bien mes repères et apprécier la vue, malgré ma petite crispation sur la descente.

Après la C50, de la progression et des toboggans, au nombre de 2 aussi, j’ai malheureusement pris avec la GoPro que le premier et pas le second (oublie).

Passage de la C12 (je crois) avec au choix, soit descente en rappel, soit en saut, n’étant pas trop fan des sauts (ça me va 5 min ????) je descends en rappel, Antoine et Yorick feront le saut.

Et enfin pour terminer la C30, Yorick descend, Antoine m’accompagne, La fatigue se ressentait de mon côté, en descendant je me mets trop sur la droite, la corde glissa dans le creux entre la plaque de plastique et un rocher, je devais me mettre en appui pour relâcher la tension pour qu’Antoine puisse remettre la corde en place, cela a été un peu éprouvant pour lui, mais il a pu remettre la corde en place. Nous poursuivons la descente, vers le 1/4 restant de la descente, je me fait entraîner par la chute d’eau comme un balancier dans un pendule (prends toi la dose d’adrénaline ????) plus de peur que mal, enfin mon casque s’en souviendra je pense.

Et enfin encore une petite marche de progression pour finir au parking, discuter (enfin plutôt Antoine et Yorick) avec les membres de Corse Canyon, moi j’étais plutôt exténué et me suis mis en retrait. S’en est suivi du pic-nic de fin sous une bouteille de vin rouge, charcutaille fêtant d’une certaine manière cette journée.

En résumé, très certainement une excellente journée pour Antoine et Yorick, pour ma part, peu à l’aise avec l’équipement, notamment les chaussures, mais oublié avec les parties aquatiques j’ai quand même bien apprécié ????

Benoit.R

 

Dimanche 11 décembre 2022 Ruisseau de Mandriale, San Maria di Lota

Dimanche 11 décembre 2022

Canyon, descente

Ruisseau de Mandriale, Santa Maria di Lota

Participants

  • ITP : Antoine B., Nicolas M., Franck Z.

TPEC : 1h00

Cotation V4.A2.II

Photos

En ce lendemain d’Assemblée Générale, bien peu de motivés ont été prêts à affronter le vent et l’eau froide d’un canyon.

C’est donc à trois que nous nous retrouvons au local à 9h00, on récupère quelques cordes et partons pour Miomo. Nous effectuons une pause-café au bar local.

Le premier véhicule est laissé à l’embranchement de Figarella où nous observons du pont la cascade finale. Il y a un peu d’eau. Avec le second véhicule nous effectuons la navette jusqu’à Mandriale.

Le canyon débute par un peu de marche aquatique et désescalade puis trois rappels se succèdent et nous arrivons au pont de la cascade finale vers 11h30.

Pour la petite histoire Poulpi (Nico) n’ayant pas pris ses affaires canyon, a également oublié son maillot de bain et s’est donc donné pour mission d’effectuer le canyon sans mouiller son caleçon. Il arrivera à ne se tremper que les pieds, trop fort le Nico !!

Nous nous changeons rapidement, récupérons la navette et regagnons le local pour ranger le matos. Nous en profitons également pour boire une petite binouse.

Franck

Dimanche 9 octobre 2022 – Le Bucatoghju, San Nicolao

Canyon, repérage, descente, entrainement

Le Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.

Cotations : V3.A3.II

TPEC : 0h30

Le canyon du MACINI était initialement prévu ce jour mais le temps maussade et pluvieux sur la région nous a fait annuler cette journée d’initiation.

Avant d’annuler, une idée avait tout de même germé : parcourir le circuit emprunté par le pro dans le canyon du Bucatoghju. Lors de notre dernière descente, nous avions rencontré le pro qui partait de l’arrivée avec un groupe mais où est le point d’accès et par quel chemin ?

C’est pour répondre à ces questions que Micca et Franck se retrouvent vers 10h00 sur le parking près du site archéologique.

Nous empruntons donc le chemin qui est habituellement celui du retour jusqu’à arriver à une fourche : à droite direction la cascade (c’est écrit à la peinture fluo sur le rocher) et à gauche un chemin de randonnée. Nous continuons sur le chemin de rando que nous quittons à la première bifurcation évidente. La sente est plus ou moins bien marquée, mais certains passages sont compliqués, nous arrivons à une barre rocheuse qu’il faut escalader. Impossible avec un groupe d’initiés, nous ne sommes pas sur le bon chemin…

Nous décidons alors de regagner le lit de la rivière et de la remonter jusqu’à une nouvelle barre rocheuse que nous escaladons. Alléluia !!! La main courante en acier que nous avions repérée la fois précédente est là. Cette dernière se poursuit sur une cinquantaine de mètres, un panneau de danger et de restriction d’accès est apposé au départ de celle-ci.

Un sentier non balisé arrive jusqu’au chemin de rando principal, la jonction est faite !

Cela fait plus d’une heure que nous sommes dans les sous-bois, étant là pour faire un peu de canyon tout de même nous repartons vers la rivière et entamons cette descente vers 12h00. Plusieurs agrès sont à utiliser : une mini tyrolienne laissée en fixe par le pro puis trois rappels à équiper.

À noter sur le dernier rappel, plusieurs amarrages sont disponibles mais plusieurs maillons rapides ont été dérobés. La pluie se joint à nous lors du dernier rappel. Un couple observe notre descente, ça change un peu de l’affluence massive de personnes amassées autour de la vasque finale les jours d’été.

Il est 12h30 lorsque nous sortons de ce micro canyon. Bon c’est court, trente minutes, mais nous ne sommes qu’à deux et sur l’avant dernière vasque il y a plusieurs possibilités de sauts. Il est donc possible d’agrémenter cette descente pour la réaliser avec de initiés.

Le repas est consommé chez Franck.

L’après-midi, Franck et Micca rejoignent Anto, Roxane et Muriel pour effectuer quelques manipulations et techniques de corde en canyon : retour sur les différents types de nœuds, remontée sur corde avec des bloqueurs et conversion. Anto avait équipé les cordes sur le portique du local.

La journée se finira par un petit apéro.

Franck Z.